L’article que je propose aujourd’hui est destiné à se rapprocher de la compréhension du bienfait procuré par le massage sonore notamment avec les bols tibétains.

Notre corps et l’eau

L’eau occupe une large place dans la plupart des composés organiques. Les plantes, par exemple, sont essentiellement constituées d’eau : leur teneur en eau varie de 80 à 95 %. Chez l’être humain l’eau représente environ 60 % du corps. Le corps d’un adolescent de 45 kg contient 30 litres d’eau.

L’eau joue un rôle de transporteur : elle amène aux cellules les nutriments dont elles ont besoin (substances issus des aliments, oxygène transporté par le sang). Transportée par le sang et les liquides corporels l’eau est le moyen qui permet aux aliments qui nous nourrissent de circuler à travers tout notre corps. Elle est donc le vaisseau qui véhicule l’énergie dont nous avons besoin.

Privé d’eau, compte tenu des pertes par la transpiration, l’urine, l’évaporation par la bouche, un individu ne pourrait pas vivre plus de 3 jours.

À la naissance nous sommes composé de 90 % d’eau, à l’âge adulte 70 % et arrivé à la vieillesse le chiffre est toujours de 50 %. En fait notre condition d’existence est essentiellement due à l’eau. Elle constitue une force vitale pour notre organisme.

Si le corps est encrassé et sale, l’eau doit jouer son rôle de nettoyeur et apporter l’énergie nécessaire à sa purification.

Le massage sonore modifie la structure de la molécule d’eau.

Eau, vibration et massage sonore

L’effet du son sur l’eau, l’expérience de Masaru Emoto

Grâce aux expériences que fit Masaru Emoto sur l’eau il a pu être mis en évidence qu’elle possède une fonction de reproduire les informations pour aider les gens à recouvrir la santé. Elle a la faculté de mémoriser des données !

Les études menées par Masaru Emoto consistent à geler de l’eau pour observer comment les cristaux sont affectés par le son. Il est extraordinaire de découvrir les formes très différentes que peuvent prendre ces molécules d’eau sous la forme de cristaux de glace.

« Ainsi les vérités cosmiques prennent forme et se rendre visible quand c’est le cas le temps d’un instant fugace. » Masaru Emoto

Pour l’expérience, les échantillons d’eau sont placés dans des boîtes à -20 degrés Celsius pendant 3 heures. Il se forme à l’intérieur des boîtes des gouttelettes de glace. Le cristal apparaît lorsque l’on projette un éclairage qui fait briller la couronne de la goutte d’eau glacée.

Ce qui devient extraordinaire à la vue c’est que les cristaux ne sont pas tous les mêmes ! L’expérience continuera en mettant de la musique un certain temps à côté de l’eau. Plusieurs expériences furent faites en plaçant une bouteille d’eau entre des enceintes de chaîne hifi :

  • L’eau soumise à des œuvres telles que la symphonie pastorale de Beethoven, la symphonie numéro 40 de Mozart ou une étude de Chopin forme des cristaux parfaits aux formes délicates.
  • Exposée à des vibrations sonores telles que le heavy metal, l’eau donne des cristaux complètement déformés.

Tout cela est fait pour expliquer que le son imprime des messages à l’eau via les cristaux qui la composent.

Le massage sonore révèle peu à peu sa place avec les bols tibétains

Dans le massage sonore, le praticien utilise des instruments de musique afin de produire des sons harmonieux qui viennent rétablir et équilibrer les différents chakras qui correspondent à des glandes endocrines constituées essentiellement d’eau.

J’utilise plusieurs bols tibétains qui, selon leurs grandeurs, correspondent à tel ou tel chakra.

Les plus large pour le chakra racine et sacré, les plus petits pour le chakra du troisième œil et le chakra coronal.

Les fréquences harmonieuses, issues des vibrations des bols viennent agir sur le corps en lui apportant bienfait et réconfort comparables à un massage. C’est pour cela que l’on peut se permettre de parler de massage sonore.

 

Envie d’essayer ? Des questions qui restent en suspens ? N’hésitez pas à me contacter !